Leur apprendre à lire, et si on avait tout faux!

Y a t-il une méthode idéale pour apprendre à lire? Méthode syllabique, globale, semi-globale ou autres, on s’y perd un peu et surtout on ne sait pas ce qui est le meilleur pour notre enfant en fonction de ses particularité à lui. Ma fille aînée est en CE1 et pourtant elle n’est pas encore à 200% l’aise avec la lecture, elle fatigue vite, et elle écrit encore parfois en miroir. Alors que ma deuxième, en MS, est très en demande de lire et écrire. Mais à l’école elle travaille uniquement sur les majuscules, pas le plus pratique pour reconnaître les lettres dans les livres qui, bien sûr, ne sont pas écrits en majuscules.

Et puis j’ai reçu un petit jeu de cartes, Boom je lis, censé aider les enfants à apprendre à lire mais aussi à détecter la dyslexie. Ce jeu comporte des cartes avec des lettres minuscules dessinées dessus et permet, sous forme de jeu, de jouer avec les lettres et les sons. J’ai eu envie d’interviewer l’une des conceptrices du jeu pour en savoir plus sur cette histoire d’apprentissage de la lecture. Il s’agit de Monique Conscience qui a gentillement répondu à mes questions de maman:

Mum Fatale: A partir de quel âge un enfant peut-il commencer à apprendre à lire?

Monique: Il n’y a pas d’âge pour commencer à lire. Il faut répondre au désir et à la curiosité de l’enfant avec des jeux qui vont lui permettre de développer ses sensations visuelles, auditives et kinesthésiques. C’est entre 0 et 6 ans que le développement sensoriel de l’enfant est à son maximum. Très tôt l’enfant demande à faire des choses tout seul, c’est la période d’acquisition de l’autonomie, encouragez-le ne le freinez pas par des réflexions telles que : « tu es trop petit tu verras plus tard ».

Le jeu est proposé dès 3 ans mais on peut commencer à jouer avec Boom je lis dès que l’enfant aime jouer au jeu de Mémory, c’est à dire dès qu’il est capable de reconnaître 2 images identiques. Très tôt il aimera faire comme maman ou papa et repasser avec son index sur le tracé de la lettre caché dans l’image. Il développe ainsi son attention visuelle et ses sensations tactiles, kinesthésiques et le geste juste sans avoir recours aux lettres en relief que l’on trouve dans certains jeux.

 Mum Fatale: Les lettres du jeu pour apprendre à lire sont en minuscules alors qu’à l’école les enfants débutent par les majuscules. Pourquoi?

Monique: Dans les livres que l’enfant découvre 95% des lettres sont écrites en minuscules Les lettres scriptes ne sont pas plus difficiles à lire ou à écrire que les lettres majuscules.

A 3 ans l’enfant ne possède pas encore la maitrise fine des  gestes qui lui permettrait d’écrire en cursives et  quand l’enfant est sollicité par une tache trop difficile il abandonne. Alors procédons par étapes en fonction de l’âge et des capacités individuelles, et sollicitons le désir de lire et offrons lui la lecture comme un jeu. A 3 ans il n’est pas capable de se concentrer plus de 10 minutes sur une même activité, les séances de jeux de « Boom je lis » sont courtes, amusantes, valorisantes, facteur de réussite et de confiance en soi.

Dans notre système scolaire l’enfant passe deux années d’école maternelle sur trois à apprendre le nom des lettres en majuscules plutôt que le son des lettres scriptes qu’il découvre dans les livres : c’est autant de temps perdu. Le processus de lecture est faussé et considérablement retardé. L’enfant sera obligé de passer par le raisonnement, exemple : « èl et  i » ça fait ? ???

Il va perdre un temps considérable. Par la suite, pour certains la lecture sera hachée, lente et difficile. Alors qu’avec « Boom je lis » la lecture « coule de source », naturellement, instinctivement. Les sources sont ici auditives, visuelles, kinesthésiques.

Avec l’apprentissage des lettres majuscules les confusions B/D/P/Q  (b/d/p/q) n’apparaissent pas et le dépistage des enfants dyslexiques en est souvent retardé, alors qu’il est très facile d’y remédier quand ces difficultés sont dépistées le plus tôt possible.

*Notons que dans les pays anglophones les enfants apprennent à écrire en lettres scriptes.

Mum Fatale: Vous préconisez de consulter si l’enfant présente une écriture en miroir. C’est assez fréquent en maternelle, à partir de quand cela doit-il alerter?

 Monique: Il est en effet assez fréquent que les enfants présentent une écriture en miroir à l’école maternelle, inversent les chiffres et les lettres. Si la difficulté est essentiellement en rapport avec le système visuel, ce serait une erreur de ne pas aider l’enfant dans ses confusions. il faut le soutenir le plus tôt possible dans son processus d’apprentissage de l’orientation des lettres et des chiffres en développant une approche multi sensorielle. C’est ce que vous propose « Boom je lis » en verbalisant le tracé des lettres cachées dans l’imagé, exemple :

–  Pour la lettre « b » : je trace d’abord le corps de maman puis la place du bébé.

– Pour la lettre « d » : je trace d’abord le derrière du clown puis le trait pour son corps.

C’est pour cela que les personnages représentant les lettres « b » , « d », p »p » sont orientés dans le sens gauche droite. C’est aussi cette reconnaissance gauche vers la droite sur un axe orienté qui est particulièrement sollicitée dans le jeu « A la queue leu leu »

Il ne faut surtout pas réprimander et traumatiser un enfant qui écrit en miroir, encouragez-le en vous amusant avec   « Boom je lis » : on joue à tracer des formes identiques, exemple pour la lettre « a » : « Je fais d’abord un rond pour la tête de l’abeille puis un trait pour son cou et enfin son corps ».

Mais l’écriture en miroir est souvent liée à des signes de dyslexie, des difficultés praxiques. Si les difficultés persistent et s’avèrent trop invalidantes, je vous conseille de consulter un orthophoniste entre 4 et 5 ans, pour un bilan. Le cas échéant il vous orientera vers un rééducateur en psychomotricité ou un ergothérapeute.

Mum Fatale: Quelques conseils complémentaires pour aider l’enfant à aimer lire? Ce qu’il ne faut surtout pas faire?

Monique: Lui montrer l’exemple, le plaisir de lire des histoires, de découvrir le monde qui nous entoure à travers la lecture  des livres et des magazine les plus diversifiés.

Ce sont des moments de partage, de bonheur à être ensemble, à communiquer.

Il faut éviter de commencer l’apprentissage de la lecture par l’apprentissage du nom des lettres et l’approche des lettres scriptes, les lettres majuscules seront abordées dans un deuxième temps, ou quand l’enfant vous le demandera.

Il est très important de commencer à apprendre à lire en jouant d’abord avec les sons qui composent un mot, jamais avec le nom des lettres qu’il n’utilisera que bien plus tard au moment où il apprendra à chercher des mots dans un dictionnaire.

Il faut débuter avec les sons dont on peut faire durer le bruit, pour arriver à composer ou lire une syllabe, c’est à dire relier une voyelle à une consonne ou une consonne à une voyelle.   Et surtout il faut lui donner des expériences de réussites, cultiver sa confiance en lui, lui permettre de s’auto corriger, de devenir acteur dans ses apprentissages.

Découvrir le jeu Boom je lis, jeu de cartes qui permet de faciliter l’apprentissage de la lecture aux plus petits, tout en s’amusant: www.boom-je-lis.fr

Disponible ici:

En savoir plus:

sylviedesclaibes.com

www.maitresseuh.fr

2 réponses
  1. nathalie
    nathalie dit :

    je ne suis pas d’accord avec tout le contenu, je suis professeure des écoles en maternelle et pour moi, le nom de la lettre est aussi important que le son. J’utilise la méthode des alpha qui allie les 2! Le script est fait pour lire, on n’écrit pas en script!!!!mais en cursif….

    Répondre
  2. monique Conscience
    monique Conscience dit :

    Bonjour,
    Je me permets de vous réponde en tant qu’auteur de la méthode Boom je lis
    BOOM J’ECRIS sera disponible en septembre 2017.
    L’enfant découvrira les lettres cursives, les lettres majuscules scriptes et cursives et il pourra commencer à apprendre le nom des lettres. Il s’agit de procéder par étapes.
    La connaissance des lettres de l’alphabet n’est abordée qu’après la maitrise des activités de Boom Je lis niveau I et II. Elle est utilisée dans Boom e lis niveau III qui vient de paraître et dans Boom je lis niveau IV qui paraitra très prochainement. L’association son de la lettre et nom de la lettre se fait alors très facilement.
    Toutes les recherches ont révélé que les enfants qui possèdent précocement un bon niveau de conscience phonologique ont de bonnes performances en lecture.
    Rappelons que « Boom je lis » c’est aussi renforcer tous les apprentissages premiers, c’est à dire , la parole, le langage, l’articulation, le placement dans l’espace sur un axe donné, la composition de la syllabe et bien sûr la lecture de syllabes et de mots. ( le premier livre de lecture est en phase de réalisation)

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *