Bad moms, film pour mère indigne

Bad moms, la revanche des mères indignes

En bonne mère indigne que je suis, et grosse fan de Kristen Bell aussi, j’ai foncé voir Bad Moms dès sa sortie avec ma bande de copines à moi. Une soirée réjouissante et hilarante. Car Bad Moms tient toutes ses promesses : un film drôle, déjanté, pertinent et totalement indigne !

De quoi ça parle: Amy (Mila Kunis) frôle le burn-out parental. Elle jongle comme elle peut entre son travail à temps partiel pas si partiel, ses deux enfants et les multiples activités/réunions de parents d’élève/spectacles qui vont avec, les tâches ménagères et un mari peu investi. Amy est déjà au bord de la rupture quand elle apprend que son mari la « trompe » virtuellement. S’en est trop. « Je démissionne » déclare alors celle qui va entamer son parcours initiatique de la mère indigne attitude, accompagnée par ses deux nouvelles copines Kiki (Kristen Bell) et Carla (Kathryn Hahn). Je ne vous spoilerai pas le film et je vous encourage vivement à aller voir Bad Moms, véritable exutoire des mamans d’aujourd’hui à qui on demande tout, et donc trop. Voici 12 excellentes raisons de foncer dans les salles obscures !

1)Kristen Bell hilarante

Bien loin de la détective Veronica Mars, Kristen est Kiki, une (vraie) gentille mère au foyer dévouée à ses 4 enfants. Donc dépassée !

2)Very bad trip au supermarché

Scène totalement surréaliste et jouissive, les trois bad moms font faire les courses un tantinet alcoolisées…

3)Apprendre à masturber un non-circoncis

Le sweat à capuche de Kiki a été brûlé après cette scène déjà culte.

4)Une satire sociétale bienvenue

Enfin un film qui aborde le sujet des mères du point de vue du « réel ». Comme le dit Amy, « être maman aujourd’hui est juste impossible ». On notera que les américaines subissent les mêmes injonctions et sont confrontées aux mêmes difficultés que nous.

5)Carla, truculente et tendrement vulgaire

Elle fait « pleuvoir des bites », et ça c’est magique !

6)Le trio des mamans parfaites tendance bourgeoises coincées

Mention spéciale à la mère parfaite Gwendoline, incarnée par une Christina Applegate culpabilisante à souhait.

7)Des dialogues simples et honnêtes

Ce film dit les choses clairement et cela fait du bien d’entendre explicitement ce qui ne va pas et ce qu’on veut. « Que veulent les mères aujourd’hui ? En faire moins. » Tout à fait ma chère Amy, tout à fait.

8)Fuck les ventes de gâteaux

9)On peut se rincer l’œil

Le charmant papa enlève le haut pour notre plus grand plaisir. Biceps et pectoraux au top.

10)Assumer être une mère indigne

Mais au fait, qu’est-ce que la mère indigne attitude ? Simplement ne pas être parfaite, cesser d’assister son entourage et penser à soi. La fin du film propose une séquence particulièrement déculpabilisante avec des mamans enfin libérées qui « avouent » une chose qu’elles ont faites en mode  « indigne ».

11) Une bande son au top

David Guetta, Demi Lovato, Charli XCX, KT Tunstall… vous donnent envie de danser sur les sièges du cinéma.

BONUS:

12) Découvrir les vraies mamans des actrices

Le générique de fin présente chaque duo mère/fille échangeant des souvenirs de leur enfance.

Bande annonce:

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *