bridget jones baby

Bridget Jones 3, le meilleur des « Bridget Jones »

Pour fêter les vacances des marmots, quoi de mieux que d’abandonner homme et enfants pour une soirée entre copines ? Hier au soir, j’ai donc opté pour un combiné bar/brasserie/ciné, avec au programme Bridget Jones 3. Pour vous situer, je devais aller le voir le 5 octobre avec une amie trèèès enceinte. Tellement enceinte qu’elle a accouché ce soir là d’un magnifique garçon! Bienvenu Clément, adios Bridget Jones. C’est donc avec deux semaines de retard que j’ai pu enfin découvrir les nouvelles aventures de Bridget, et autant planter le décor tout de suite : c’est le meilleur. Voilà pourquoi (pas de spoiler) :

1) Une vraie comédie

C’est drôle, très drôle. Bridget Jones baby n’est pas une simple comédie romantique amusante, non, c’est une comédie : des dialogues ciselés, des 2nd rôles percutants, des situations hilarantes. Vous allez beaucoup pleurer… de rire !

2) « Une grossesse gériatrique »

43 ans, c’est l’âge de l’héroïne quand elle tombe enceinte de son premier enfant. L’occasion d’aborder le thème de la parentalité des quadras. Ce qui est fait avec simplicité, ça change… Quoi que s’entendre qualifiée de « grossesse gériatrique » n’est pas très agréable !

3) Pas de gnan gnan

Le film dure 2h et réussi à éviter les séquences romantiques/moralisatrices/guimauve souvent ennuyeuses.

4) Renée Zellweger sublime

L’actrice américaine a 47 ans, alors forcément, elle a pris un coup de vieux. (ou de bistouri comme se moquent certains, à vous de juger). Oui, Renée a des rides, le cou fripé et des pattes d’oie autour des yeux. So What ?

5) Un trio amoureux séduisant

Pour une fois, Bridget n’hésite pas entre un connard et un mec bien ! Cette fois, son cœur balance entre 2 mecs biens, et ça fait du bien 😉

6) Patrick Dempsey est à tomber par terre

Exit Hugh Grant (qui a refusé de reprendre son rôle), Patrick Dempsey incarne le terriblement craquant Jack Qwant, un mathématicien capable de rendre les algorithmes incroyablement sexys…

7) La gynéco volerait presque la vedette à sa patiente

Emma Thompson, qui est aussi co-scénariste, porte la blouse blanche avec un cynisme cinglant et un pragmatisme hilarant. Chacune de ses apparitions est prétexte à des dialogues savoureux.

 

La bande-annonce de Bridget Jones 3:

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *