La pâte à modeler, ça n’est pas que pour les enfants

« Quand je serai grand(e), je voudrai être pâte à modeleur(se). » Si votre enfant vous déclare ainsi son ambition, ne paniquez pas, ça existe vraiment. Il s’agit de quelqu’un dont le travail est d’illustrer une situation à partir de pâte à modeler. Un dessinateur dessine, un pâte à modeleur pâte-à-modèle ! J’ai interviewé Christelle MEKDJIAN, talentueuse pâte à modeleuse et illustratrice de livres pour bébé de la collection Les imageries de bébé de l’éditeur Fleurus.

Mum Fatale : Comment avez-vous trouvé votre premier éditeur ?

Christelle : Tout a commencé par une rencontre. Lors d’une soirée chez un ami journaliste automobile j’ai sympathisé avec Nathalie Belineau, conceptrice de livres chez Fleurus enfant. Elle recherchait de nouveaux illustrateurs alors que moi, jeune maman, et déjà illustratrice en pâte à modeler pour la publicité, je voulais faire des livres pour enfant. Je venais d’ailleurs de faire une tournée au salon du livre pour rencontrer des éditeurs et leur proposer mon travail à base de pâte à modeler, sans succès.

M.F. : Nathalie vous propose de montrer votre travail aux Big boss de Fleurus.

C.: En effet. Et contrairement aux autres éditeurs, ils ont été séduits par l’originalité de ma technique. Nous avons réalisé une première collaboration enfantine, un ABCdaire. C’était en 2002.

M.F. : Aujourd’hui, vous avez plus d’une quarantaine de livres pour enfant à votre actif !

C.: L’ABCdaire a plu. À l’époque il y avait peu de choses pour les bébés alors Fleurus a eu l’idée de lancer une collection. C’est ainsi que ce sont nés les 3 premiers livres des imageries pour bébé : Les petits des animaux, ça bouge et La ferme. Cette collection cible vraiment les tout-petits, dès 8-12 mois (avant ils ont plutôt tendance à manger le livre…), jusqu’à la maternelle : manipulable par les plus petits, ils sont très colorés, avec des images simples pour faciliter l’apprentissage.

M.F. : C’est alors que Disney s’intéresse à vous ?!

C.: Oui, Fleurus a proposé de revisiter les classiques Disney en pâte à modeler. J’étais super contente et en même temps j’avais peur : allais-je réussir à rendre l’esprit Disney tout en respectant ma pâte ? Cela a bien fonctionné puisque nous continuons ensemble. Je viens de finir Pinocchio, et je vais débuter Les 101 Dalmatiens.

M.F. : Combien de temps vous faut-il pour réaliser un personnage comme Bambi ?

C.: Bambi m’a demandé plus de 4 heures de travail.

M.F.: Comment trouvez-vous les bonnes couleurs ?

C.: J’utilise de la pâte FIMO, beaucoup de couleurs sont disponibles et quand j’en ai besoin je réalise mes propres mélanges.

M.F.: Quels conseils pouvez-vous nous donner pour tenter de réaliser nous aussi, les parents et/ou les enfants, de sublimes scénettes en pâte à modeler ?

C.: La pâte FIMO est assez rigide, il est donc préférable qu’un adulte aide l’enfant à la travailler, la malaxer. On peut la ramollir entre ses mains ou avec un rouleau à pâtisserie, ou encore une bouteille en verre  remplie d’eau chaude. Une fois la sculpture réalisée, l’idéal est de la faire cuire environ 20-25 mn à 110°C.

Merci Christelle pour ta disponibilité et tes jolies créations en pâte à modeler J

Son site : www.christellemekdjian.com

Découvrez comment Christelle crée Bambi en pâte à modeler, bluffant !:

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *