Tahiti en famille, je vous raconte notre magnifique voyage

Tahiti nous voilà! Après un vol de 11h jusqu’à Los Angeles, 2 heures de transit et 8 heures jusqu’à Papeete, nous voilà sur le sol de Polynésie. Le temps d’enfiler un collier de fleurs, nous voilà parties à la conquête des atolls coralliens.

1.Balade en bateau dans le lagon

Embarquez dans un navire, un petit bateau ou une pirogue et laissez-vous bercer par l’eau du lagon. L’avantage c’est que où que vous soyez, chaque lagon vaut le détour. Moorea, Tikehau, Fakarava, tous ceux que nous avons visités nous ont bluffés. A Moorea, Romain et Olivia nous ont emmenés à bord de leur pirogue polynésienne traditionnelle nager avec les raies pastenagues, les requins à pointe noire et tant d’autres poissons, découvrir un jardin de corail… A Tikehau, Serge nous a amené nager avec une raie Manta puis profiter d’un lagon dans le lagon. Magique. A Bora Bora, nous sommes montés dans un hors-bord particulièrement classe (Bora Bora est réputé pour sa clientèle aisée). Fabien, notre pilote, nous a fait faire le tour du lagon. La visite nous a permis de nager avec des raies Manta mais aussi des raies léopard, de plonger dans un jardin de corail… des « classiques » de ce genre de sorties mais les sites sont tellement sublimes que l’enchantement est présent à chaque fois. Nous avons aussi fait du snorkeling entourés d’une myriade de poissons parmi lesquels des sergents-majors, des poissons clown, des poissons papillons, poissons flutes, poissons perroquets… et même un barracuda !

Moorea : www.mooreamititours.com

Tikehau : Serge, de la Pension Tikehau Villages

Bora Bora : www.puresnorkeling.com

2.Ferme perlière

Les perles de Polynésie sont célèbres dans le monde entier car ce sont les seules perles de couleur : vertes, aubergine… Bien que l’industrie perlière ait beaucoup décliné ces dernières années suite à la crise de 2008, la hausse du coût des exportations et la chute du tourisme, il reste encore environ 200 fermes dans toute la Polynésie (contre 1000 avant). Vous pourrez y découvrir comment les huîtres perlières « donneuses » sont sélectionnées, puis comment leur manteau (une partie de la chaire) est découpé afin d’être greffé avec un petit noyau, le nucleus, à l’intérieur d’une autre huître perlière. Ce petit bout de manteau sécrète de la nacre qui se dépose autour du nucleus avec plus ou moins de régularité. Il faut attendre minimum 18 mois avant d’ouvrir l’huître et découvrir la qualité de la perle, et donc sa valeur. Certaines fermes organisent une tombola à la fin de la visite. Par exemple, pour 2500 XPF (~20 €), vous choisissez une huître au hasard et découvrez ainsi votre perle en direct. Les visites sont gratuites et se terminent par la boutique où vous pouvez acheter des bijoux à base de perles ou les perles seules que vous pouvez faire monter en bracelet ou en pendentif.

Bora Bora: www.borapearl.com

Rangiroa : www.gauguinspearl.com

Fakarava : www.havaiki.com

3.Surf ou kite surf

Que vous soyez amateurs de sports de glisse ou pas, frottez-vous aux spots polynésiens. Vous n’êtes pas obligé de vous rendre à Teahupoo au sud de Tahiti, site mondialement connu accueillant chaque année la compétition Billabong Pro et réunissant les meilleurs surfeurs du monde entier. En 2000, l’un d’entre eux avait surfé sur une vague de plus de 15 mètres de haut ! Vous pourrez surfer à plusieurs endroits en Polynésie avec des vagues plus accessibles. Idem pour le kite-surf. Seule restriction : cette activité vient d’être interdite à Moorea.

4.Rencontrer des dauphins

Des dauphins évoluent au sein des lagons des différents archipels, vous aurez peut-être la chance d’en voir lors d’une excursion en bateau. Mais c’est à Moorea que vous pourrez vraiment les approcher et même nager avec. Le Moorea Dolphin Center abrite 3 dauphins, Kuokoa, Lokahi et Hina, cette dernière étant une retraitée de 38 ans de l’armée américaine de San Diego. Les dauphins évoluent directement dans l’eau du lagon de Moorea puisque le centre est bâti sur l’eau. Vous pourrez alors descendre vous aussi dans l’eau et rencontrer l’un des animaux. Un soigneur est présent avec vous pour vous donner des informations sur la vie d’un dauphin, son anatomie…Surtout, vous pouvez le caresser en toute sécurité pour vous, et pour le dauphin. Cette rencontre en tête-à-tête est un moment incroyable, étonnant et inoubliable.

Moorea : www.mooreadolphincenter.com

5.Clinique des tortues

Sur le même site que le Dolphin Center a été construit un centre médical dédié à la sauvegarde des tortues. Bien que classées dans les espèces protégées, elles sont victimes de braconnage mais aussi de la pollution des mers par les sacs plastiques qu’elles gobent en croyant avaler une méduse. Les tortues blessées sont soignées et restent dans la lagune le temps nécessaire pour guérir avant d’être relâchées. Lors de notre venue nous avons fais connaissance avec une pensionnaire incapable de plonger à cause d’air sous sa carapace ! La clinique est gérée par l’association Te mana o te moana. Cette visite est gratuite.

Moorea : www.temanaotemoana.org

6.Manger dans des roulottes

Quand l’appétit va, tout va ! Délaissez les snacks pour vous attabler à l’une des nombreuses roulottes polynésiennes. Souvent rassemblés sur une même place, ces sortes de food truck locaux proposent des plats à des tarifs abordables, dans une ambiance très conviviale. Attention, les portions sont très copieuses.

Tahiti (Papeete), Bora Bora…

7.Assister à un four tahitien

C’est une tradition locale, un peu comme on fait le repas du dimanche. Les tahitiens creusent un trou dans la terre d’environ 80 cm de profondeur et 2 mètres de large. Ils en tapissent le fond avec du bois, des pierres volcaniques et des feuilles de bananier. La nourriture déposée est ensuite recouverte de nouvelles feuilles de bananiers. Le bois chauffe les pierres qui vont diffuser la chaleur aux aliments placés au-dessus qui cuisent à l’étouffée. Cette technique permet de préparer une importante quantité de nourriture, pour plus de cent personnes. A Maupiti par exemple, un four tahitien est organisé tous les dimanches. Les touristes se mêlent aux locaux aisément.

8.Plongée

L’eau est tellement translucide que vous n’aurez pas besoin de vous équiper de bouteilles. Un simple masque ou des lunettes de plongée suffisent à en prendre plein la vue. Les poissons de toutes les couleurs n’ont pas peur et nagent autour de vous comme si vous étiez un des leurs. La quantité de poissons présents dans l’eau est impressionnante, des grands, des gros, des petits, des minuscules, il y en a partout ! Vous pourrez aussi nager avec les raies pastenagues et les requins à pointe noir qui évoluent dans des eaux peu profondes. Les amateurs de plongée en bouteille se rendront vers les passes, là où évoluent les requins citron par exemple. Les atoll des Tuamotu comme Rangiroa et Fakarava sont réputées, notamment la passe de Tiputa : lorsque le courant rentre dans le lagon, les requins viennent en nombre profiter du courant pour rester immobiles, formant ce que l’on appelle le mur de requins. Impressionnant !

9.Une destination familiale

N’hésitez pas à partir avec vos enfants. Le vol se passe très bien, les sièges des avions sont équipés d’écrans tactiles avec des films et des jeux pour occuper petits et grands.  Une fois sur place, les enfants s’épanouissent dans les eaux chaudes et peu profondes. Même les plus méfiants vis-à-vis de la mer ne résisteront pas très longtemps. Ils apprécieront aussi de nager avec masque et tuba afin d’observer les mulets, raies, requins, les bénitiers, les concombres de mer…Les plus chanceux pourront même voir des poissons-clown, le même que Nemo !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *